Balkans Transit

"You have to enter the shadow. Silence is your ticket." Whispers a Greek militant to 200 Syrians, right before they illegally cross the border between Greece and Macedonia. The field smells of hay, and peppermint, mixed with the anxious thrill known to migrants. Among the group tonight, are Ahmad, Jihan their 2 children and niece. They fled Syria 7 months ago, to set foot in Europe on the first day of summer. We met them on June the 21st, when they reached Kos Island rescued from their overloaded dinghy by the Greek coastguards.
 
It took the family a month, door to door, to reach a small village of Southern Sweden, where Ahmad meet again with is sister in tears after a 2-year separation.
 
They made the journey among a group of Syrian travellers from all religious, and political side: Christians, Alawi minority, Sunni, Palestinians… We followed them all the way, smuggling themselves through 4000 km, 8 borders and 9 countries. Their story comes as a portrayal of the Syrian exodus.

"Vous devez entrer dans la pénombre. Le silence est votre billet d'entrée." Murmure un militant grec à 200 réfugiés syriens, juste avant qu'ils ne passent illégalement la frontière gréco-macédonienne. Dans le champ, les odeurs de menthe poivrée et de foin se mêlent à celle de l'angoisse des migrants. Dans le groupe de ce soir il y a Ahmad, Jihan ainsi que leurs deux enfants et leur nièce. Ils ont fuit la Syrie 7 mois plus tôt pour débarquer en europe au premier jour de l'été. Nous nous sommes rencontrés le 21 juin, alors qu'ils arrivaient sur l'ile de Kos, sauvés de leur rafiot surchargé par les gardes-côtes grecs.

Il a fallu un mois, porte à porte, à cette famille pour atteindre un petit village au sud de la Suède, où Ahmad retrouve sa soeur et s'effondre en larmes, après une séparation de deux ans.

Ils ont voyagé avec un groupe de réfugiés Syriens de toutes ethnies et tout bords politiques: Chrétiens, minorité Alaouite, Sunnites, Palestiniens...     Nous les avons suivis tout du long, voyageant clandestinement sur 4000km, 8 frontières et 9 pays. Leur histoire est un archétype de l'exode Syrien.

retour
counter

Balkans Transit

<
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
2015
caption
>